Logiciels CFAO   Secteurs d'activité   Cas clients   Multitel Pagliero

RSS
« Le logiciel Alma garantit en quelques secondes une proposition d'imbrication automatique efficiente. »
« La programmation avec le logiciel Alma vise à optimiser l'utilisation de la matière tout en exploitant au maximum l’efficacité et la performance de la découpe, qui est effectuée selon la séquence la meilleure et la plus logique. »

La découpe d'aluminium au jet d'eau a son allié : le logiciel d'imbrication.

Multitel Pagliero est le leader incontesté dans la production de nacelles aériennes et de lutte incendie, domaine dans lequel la société fabrique une large gamme de produits fiables, très fonctionnels et sûrs. C’est dans ce contexte que la découpe au jet d'eau de tôles en alliage d’aluminium à haute résistance joue un rôle essentiel. Pour cela, le logiciel act/cut d’Alma a été choisi : il garantit une meilleure qualité d'imbrication, la réduction des chutes et par conséquent l’optimisation de l’utilisation de la matière.

La marque Multitel est une référence pour tous ceux qui doivent faire face à l'exigence spécifique du travail en hauteur. En effet, cette marque a été créée à la fin des années 1970 pour couvrir une gamme d'équipements produite par Multitel Pagliero Spa, société fondée en 1911 qui bénéficie aujourd’hui d’une expérience sans faille dans le secteur de l’oléo-dynamique appliquée aux appareils de levage.

C'est dans les années 1970 que le besoin d'équipements permettant d’amener le personnel en hauteur de façon rapide et sûre afin d’exécuter des travaux se fait ressentir. Multitel Pagliero, forte de son savoir-faire et de sa longue expérience, fait face avec détermination à cette demande et transfère dans la nouvelle production sa philosophie d’entreprise toujours respectée : offrir des produits fiables, parfaitement opérationnels et sûrs.

 

L’âge de l’aluminium

L’ensemble de l’activité de production des plates-formes aériennes et de lutte incendie Multitel Pagliero est entièrement réalisé au sein des usines de Manta, dans la province de Cuneo. L’intégration des flux de production et l’organisation des différents ateliers ont permis à l’entreprise de développer une production standardisée et en série, tout en assurant la flexibilité indispensable pour répondre à chaque besoin du marché. Les nacelles aériennes Multitel Pagliero sont reconnues dans l’industrie comme très fiables, hautement fonctionnels et très performants. C'est la conséquence directe de la qualité des matériaux utilisés, de l’emploi des logiciels les plus avancés dans la conception et la fabrication, ainsi que de la gestion directe des composants mécaniques et électroniques.

C’est dans ce contexte que le logiciel act/cut d’Alma est utilisé pour programmer les machines de découpe de tôle : plasma, oxycoupage, mais surtout une machine jet d’eau avec une tête cinq axes pour découper les tôles d’aluminium, matériau qui, sous certains aspects, a révolutionné le processus de production de Multitel Pagliero et a contribué au succès de l’entreprise.

Au cours de son histoire, Multitel Pagliero a eu une grande intuition : investir dans l’aluminium. Grâce à une expérience de longue date dans le secteur de l’oléo-dynamique appliquée aux appareils de levage, la société a conçu pendant les années 1980 les premiers engins équipés d'éléments structurels en aluminium. Les activités de R&D ont ensuite permis d’élargir l’utilisation de ce matériau léger et résistant, dont le poids n'est que le tiers de celui de l'acier utilisé auparavant, alors considéré comme incontournable.

 

L’alliage d’aluminium, robuste et léger

La réalisation des bras télescopiques en alliage d’aluminium est le fruit d’une recherche technologique de pointe développée au sein de l’entreprise depuis des années. Ils sont réalisés en profilés extrudés d'aluminium avec des caractéristiques de haute résistance grâce à l'alliage spécial utilisé et au dessin spécifique du profilé. Il en résulte une structure qui, tout en ayant un poids réduit de 50% par rapport à une structure similaire en acier et possédant les mêmes caractéristiques de flexion et de torsion, offre de nombreux avantages : possibilité de montage sur des véhicules plus légers ; meilleures performances en hauteur sur les mêmes véhicules ; moins de contraintes sur la structure portante et donc moins d’usure du véhicule ; absence de corrosion et de rouille d'où des coûts d’entretien moindres, et enfin esthétique plus élégante.

 

Optimiser l’utilisation de la matière grâce à une imbrication efficace

S’agissant d’un matériau plutôt couteux, Multitel Pagliero avait la nécessité de réduire au maximum les pertes de matière. Pour cette raison la société a choisi une technologie de découpe qui ne chauffe pas le matériau et qui par conséquent n'altère pas ses caractéristiques. Multitel Pagliero s’est donc adressée à Alma Italia afin d’optimiser la découpe grâce à une meilleure imbrication et avec une attention particulière pour la gestion automatisée et optimale de la technologie dite des "ponts" (ou "découpe continue"), très importante pour elle. Multitel Pagliero utilisait précédemment le logiciel propriétaire du fournisseur de la machine qui gérait la découpe en 2D et en 3D avec deux programmes différents, sans réelle intégration. En revanche, les fonctionnalités offertes par Alma pour la gestion de la découpe, y compris chanfreinée, lui ont ouvert de nouvelles possibilités dans la perspective d’une meilleure efficacité. « act/cut garantit en quelques secondes une proposition d'imbrication automatique efficiente » affirme Giovanni Viora d'Alma Italia, qui poursuit : « si l’opérateur souhaite modifier quelque chose en fonction de son savoir-faire ou de son expérience, il peut toujours le faire, mais dans  90 ou 95 % des cas, la solution proposée par le logiciel est absolument la meilleure. Le client a en main un outil logiciel extrêmement puissant qui permet également de simuler divers scenarios de production. »

 

Une gestion optimale de la "découpe continue"

Dans l’usine de Manta, Multitel Pagliero découpe l’aluminium au jet d’eau en utilisant la technologie des "ponts" qui, à la différence des micro-jonctions qui maintient les pièces reliées au squelette de la tôle, permet d’enchaîner la découpe des différentes pièces entre elles afin de favoriser la gestion du déchargement et la manutention. Le résultat est donc une seule pièce composée de plusieurs géométries différentes, qui peut être déplacée plus facilement. La découpe continue présente également l'avantage de ne pas amorcer dans la matière pour chaque pièce et donc d'éviter des perçages, d'où des temps de coupe réduits et des consommables économisés.

« act/cut permet de réaliser les "ponts" automatiquement de manière localisée sur la tôle. Les ponts peuvent être positifs ou négatifs : dans le premier cas, les pièces restent liées entre elles, en revanche dans le second, elles sont séparées lors de la découpe, ce qui en facilite le déchargement par l’opérateur. En effet, il s'agit en général de pièces de grande dimension qui ne risquent pas de tomber dans le bac en dessous ou de se déplacer durant la découpe » explique encore Giovanni Viora.

 

La découpe chanfreinée n’est plus un problème

La machine de découpe jet d’eau installée chez Multitel Pagliero est équipée d’une tête à chanfreiner à cinq axes utilisée pour réaliser les découpes inclinées sur les tôles ce qui permet de préparer les pièces en vue de la soudure. En choisissant cette solution pour la découpe de l’aluminium, la société a optimisé au maximum le processus d’usinage, en évitant une opération supplémentaire. La découpe chanfreinée est directement réalisée sur la machine, que le chanfrein soit de type V, X ou Y.

« Au niveau technique, le logiciel d’Alma traite tous les passages pour découper les chanfreins en calculant avec précision la position de l'attaque et les boucles idéales. L’objectif est de faire en sorte que le profil ne soit pas complétement découpé si tous les chanfreins n’ont pas été achevés au préalable. De cette manière, on évite que la pièce puisse se détacher ou se déplacer, ce qui pourrait comporter, lorsqu'il y a des chanfreins, des imprécisions et donc le rebut de la pièce. Cela signifie que, dans le cas d’un chanfrein en Y par exemple, act/cut effectue d'abord la découpe de la partie inclinée, puis achève le profil avec une découpe droite. En pratique, la programmation avec le logiciel Alma vise à optimiser l'utilisation de la matière tout en exploitant au maximum l’efficacité et la performance de la découpe, qui est effectuée selon la séquence la meilleure et la plus logique. Le logiciel gère automatiquement toutes les saignées associées aux chanfreins en fonction des épaisseurs et des inclinaisons », conclut Giovanni Viora.

 

www.pagliero.com

Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales de Vente
Copyright © 2016 Alma | Tous droits réservés