Logiciels CFAO   Secteurs d'activité   Cas clients   Righi Technology

RSS
« Avec Alma, nous avons trouvé un partenaire extrêmement compétent et disponible, capable d’optimiser les fonctionnalités de ses logiciels pour les adapter à chaque cas spécifique. »
« Pour investir le secteur de la robinetterie, la programmation hors ligne avec act/weld est un atout précieux, puisque la programmation par apprentissage ne serait pas suffisamment précise.»

L’union gagnante entre la FAO et la compétence laser

Parmi les constructeurs italiens de machines laser, la société Righi, basée à Montecchio di Sant’Angelo in Lizzola (province de Pesaro e Urbino), est un des acteurs les plus actifs dans le domaine des applications industrielles utilisant la technologie YAG, grâce à ses compétences en ingénierie de très haut niveau. Avec Alma, Righi a trouvé un partenaire capable d’offrir une gamme complète de logiciels FAO pour la fabrication, de la découpe 2D/3D à la découpe des tubes et au soudage laser.

Les demandes du marché comme vecteur d’innovation

Righi s’enorgueillit d’une expérience de plus de vingt ans dans le secteur de l’automatisation industrielle. La société intervient à l’origine dans la conception et la réalisation de machines standard ou spéciales, d’installations électriques, de systèmes embarqués ainsi que de logiciels de programmation et de supervision. De cette d’activité, toujours prospère et importante, est née une gamme de machines à commande numérique de 3 à 5 axes pour des applications de découpe, soudage, perçage, marquage et pour l’usinage de métaux et autres matériaux. Righi intègre dans ses machines des sources laser YAG fabriquées par la société suisse LASAG.

« Tous nos centres de découpe et de soudage ont pour origine des besoins réels, souvent issus de l’autre branche d’activité de l’entreprise », témoigne Umberto Ferretti, du service technique de Righi. « La première machine laser, par exemple, a été développée pour un client du secteur de l’orfèvrerie qui avait besoin d’une solution spécifique, lui permettant par ailleurs de récupérer les chutes de matières précieuses telles que de l’or ou de l’argent. Nous avons donc mis au point une machine dédiée tellement parfaite qu’elle n’a depuis jamais été modifiée ! Celles que nous fabriquons aujourd’hui sont toujours identiques à ce prototype. »

Un autre exemple significatif est celui du prototype du centre de micro-usinage laser à 3 ou N axes, aujourd’hui nommé BC micro dans la gamme des machines Righi. « Destinée à l’origine à un client suisse, cette machine, avec laquelle nous avons réussi à obtenir une précision de 2 microns, a été fabriquée entièrement en granit. Pour nous ce fut un pari gagné, puisque le bâti de granit noir, les axes linéaires et les règles optiques permettant une résolution égale à zéro, sont comparables à ceux des meilleures machines de mesure », poursuit Umberto Ferretti.

 

Le fleuron du soudage laser

Le fleuron des machines Righi est cependant ROBOWelding, un système pour le soudage équipé d’un laser YAG (source LASAG EasyWelder), capable de travailler selon un nombre infini de configurations. La torche qui dirige le faisceau laser est manipulée par un robot anthropomorphe capable d’exécuter successivement différentes opérations sur un, deux ou plusieurs postes de travail, selon une séquence pré ordonnée répétitive et automatique. De nombreuses opérations sont réalisables avec le faisceau laser, comme la soudure continue, la soudure en pointillé, la soudure par points, le soudo-brasage, la soudure entre des métaux différents, la découpe, la micro-découpe, le gravage, l’ablation, le rechargement, le scribing, le perçage, le micro-perçage ou la micro-soudure. On imagine aisément les nombreuses possibilités d’utilisation de cette machine.

 

Des installations adaptées à chaque application

La gamme des machines automatiques GoldCUTTER vient s’ajouter aux robots anthropomorphes de la ligne ROBOWelding. Equipées de moteurs linéaires, d’actionneurs numériques, d’une commande numérique de dernière génération et d’une source laser YAG, elles sont adaptées à de multiples applications (découpe, perçage, tous types de soudage, ablation, rechargement, marquage).

« Les champs d’applications de ce type de cellules laser sont variés, de la mécanique de précision à l’orfèvrerie, de l’électronique au médical, là où la qualité, la précision, les caractéristiques techniques et esthétiques sont essentielles et sont même souvent des facteurs clés de succès », explique Mauro Righi, le directeur de l’entreprise. « Nos marchés sont ceux-là, c’est la raison pour laquelle nous voulons nous limiter à des machines de moyennes dimensions. La plus grande que l’on fabrique en ce moment a un champ de travail de 800 x 1 000 mm. Avant d’arriver à construire de grosses machines et à approcher d’autres marchés, nous chercherons à toucher tous nos clients potentiels, également pour ne pas entrer en compétition avec les grands constructeurs. En restant sur cette cible, nous sommes capables de personnaliser nos solutions standard. Nous pouvons également compter sur la contribution décisive d’Alma pour optimiser n’importe quel procédé, ce qui est fondamental pour aborder n’importe quelle application avec sérénité. »

 

Une compétence unique pour programmer les machines 2D et les robots de découpe et de soudage

« En sachant précisément ce dont nous avions besoin pour piloter nos machines, nous avons adopté le logiciel Alma en raison de sa large gamme de modules standard qui pouvait potentiellement couvrir toutes nos exigences », raconte Mauro Righi. « C’est seulement dans un deuxième temps que nous avons réalisé qu’avec Alma, nous avions trouvé un partenaire extrêmement compétent et disponible, capable d’optimiser les fonctionnalités de ses logiciels pour les adapter à chaque cas spécifique. »

C’est un binôme gagnant basé sur une étroite collaboration qui est né du partenariat entre Righi, un constructeur de systèmes de découpe et de soudage laser avec plus de vingt ans d’expérience dans le domaine de l’automatisation des procédés et Alma, un éditeur capable d’offrir une gamme complète de logiciels FAO pour la fabrication mécanique, de la découpe 2D/3D à la découpe des tubes et au soudage. Righi a trouvé en Alma un partenaire unique, en mesure de répondre à toutes ses exigences.

Les logiciels act/ permettent de programmer en 2D et en 3D dans le même environnement. Ils procurent à l’intégrateur-constructeur une triple compétence : informatique, technologique et robotique. Reconnus pour leur qualité et leur technologie avancée, les logiciels act/ confèrent également un prestige certain à l’offre de Righi. Quelle que soit l’application considérée, l’uniformisation de la programmation simplifie le travail des techniciens Righi chargés de l’installation du logiciel, de la formation et de l’assistance aux clients. Alma intervient parfois pour offrir un support technico-commercial en phase d’analyse de faisabilité ou pour résoudre des besoins clients spécifiques. Cela permet à Righi de fournir des solutions spéciales qui peuvent déboucher sur des machines innovantes susceptibles d’être lancées sur le marché.

 

Etre indépendant pour toute personnalisation du logiciel

C’est donc aussi grâce à la collaboration avec Alma que Righi peut compter parmi les offreurs italiens majeurs d’applications laser, même si son périmètre d’intervention a surtout concerné jusque là l’orfèvrerie et la bijouterie. « Notre objectif est d’élargir nos débouchés et nous étudions avec beaucoup d’intérêt les micro fabrications laser, pour lesquelles l’accessibilité du logiciel Alma, combinée à notre savoir faire et à notre compétence, constituera un des fondements stratégiques avec lesquels nous attaquerons le secteur », poursuit Mauro Righi.

Exemple parmi d’autres, une cellule de découpe 3D pour les tubes, utilisée dans l’orfèvrerie pour la découpe et la micro-découpe des bagues, colliers et bijoux, mais aussi dans la mécanique, où l’utilisation du module act/tubes, personnalisé dans ses fonctionnalités, permet de programmer non seulement la découpe de tubes de sections circulaires et régulières mais aussi de sections irrégulières.

Righi a choisi act/cut et act/tubes pour la programmation des systèmes GoldCUTTER à 2 axes (découpe de tôles planes) et GoldCUTTER à 4 axes (découpe des tubes) dans l’orfèvrerie, parce que ces logiciels sont simples à utiliser, modulaires et configurables pour les différents besoins des clients. Ils peuvent être complètement automatisés grâce à l’exécution du programme “Batch” qui importe les pièces 2D ou les tubes 3D de n’importe quel système CAO (via les formats DXF, DWG, STEP ou IGES), génère les fichiers de lancement des pièces ou des tubes à produire, exécute la l’imbrication à la fois sur des tôles planes et sur des tubes, et enfin génère les fichiers CN et les fiches d’atelier. De plus, les techniciens Righi restent indépendants dans la réalisation de toute personnalisation du post-processeur, dans le choix des paramètres technologiques et des documents à imprimer, grâce à un langage compatible Visual Basic®, à l’éditeur des Ressources et aux tableaux Excel® intégrés à act/cut. Ainsi les logiciels act/ ont été configurés pour toutes les machines, en tenant compte des différents paramétrages du laser YAG et de la préparation des pièces avec les procédés spécifiques de découpe, micro-découpe, perçage, micro-perçage, soudure ou marquage.

 

Piloter tous les modèles de robots

act/weld et act/cut 3d robot ont été choisis pour la programmation de la cellule de soudage laser ROBOWelding avec un robot à 6 ou N axes, destinée initialement au secteur de la robinetterie. Ces logiciels permettent la programmation effective de toutes les applications de soudage et de découpe laser dans l’espace, quel que soit le nombre d’axes. Ils permettent non seulement d’effectuer la simulation, mais aussi de générer un fichier numérique pour fabriquer la pièce. Les facteurs décisifs ont été l’adaptabilité du logiciel Alma à tous les modèles de robot, laissant Righi libre de définir le robot le plus apte à l’application demandée par le client, et les capacités de la fonction “Modeler” qui permet de modéliser et de définir la cinématique de chaque cellule 3D projetée par Righi, avec ses portiques, positionneurs et outillages étudiés spécifiquement pour chaque client.

« Avec ce type de système, nous investissons beaucoup le secteur de la robinetterie, pour lequel nous avons déjà réalisé deux cellules équipées d’un robot Motoman pour souder de manière esthétique les pommeaux de douche. La programmation hors ligne avec act/weld est un atout précieux, puisque la programmation par apprentissage ne serait pas suffisamment précise », conclut Mauro Righi satisfait.

©2009 Alma

www.righitec.it

Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales de Vente
Copyright © 2016 Alma | Tous droits réservés