RSS
« Notre choix s’est porté vers la solution Alma, qui était tout à fait en phase avec notre stratégie consistant à systématiquement optimiser les flux, réduire les cycles de fabrication et maximiser les gains matière. » - Xavier Charriton, Directeur.
Pour une affaire récente, le besoin matière a été réduit de 63 tôles à 56 tôles par rapport au précédent logiciel grâce à l’imbrication d’act/cut, soit un gain matière net de 11 %.

Ticem associe Alma à sa stratégie d’optimisation des flux et de réduction des coûts.

Filiale du groupe Lauak, sous-traitant de premier plan du secteur aéronautique, Ticem est une société de tôlerie industrielle implantée à Ayherre dans le Pays Basque. Dotée de moyens de production automatisés à la pointe de la technologie, parmi lesquels trois poinçonneuses et un combiné laser-poinçonnage, Ticem a récemment fait le choix d’intégrer le logiciel Alma. Couplé à la GPAO Clipper, act/cut doit permettre d’optimiser les flux, de réduire les cycles de fabrication et de maximiser les gains matière. 

Ticem appartient au groupe Lauak (80 M€ de CA, 800 salariés), un des principaux sous-traitants français pour la réalisation de pièces primaires, de sous-ensembles et d’ensembles pour l'industrie aéronautique. Créée en 1989 comme la division « tôlerie industrielle » du groupe, Ticem emploie aujourd’hui 30 salariés qui constituent une équipe solide, compétente et motivée. L’entreprise intervient en tôlerie fine (0,6 à 3 mm) et travaille aussi bien l’acier que l’aluminium ou l’inox. Ses clients sont présents dans de nombreux secteurs d’activité, avec une prédominance dans la ventilation, le chauffage, la climatisation et l’électronique. « Notre activité s’articule autour du poinçonnage, de la découpe, du pliage et du montage. La réalisation d’études et de plans en amont ainsi que la maitrise des opérations de peinture à l’autre bout de la chaîne nous permettent d’offrir des prestations complètes à nos clients », précise Xavier Charriton, directeur de Ticem.

Le parc de machines de tôlerie se compose de 3 poinçonneuses Amada, dont une Vipros 368 Queen couplée à un système de chargement/déchargement automatisé, et d’un combiné poinçonnage/laser Trumatic 600L de Trumpf équipé des systèmes Trumalift (chargement des tôles et déchargement des pièces par ventouses), Trumasort (palettisation des pièces découpées) et Trumagrip (évacuation des squelettes ou des chutes), équipements auxquels s’ajoutent plusieurs presses-plieuses ainsi qu’un robot de pliage automatisé.

 

Une FAO couplée à la GPAO

Avec en toile de fond la réponse à un important appel d’offre et l’évolution du système d’exploitation des PC du service Méthodes, Ticem a dû reconsidérer son outil de FAO au printemps 2013. L’alternative : investir dans une nouvelle version du logiciel Lantek ou remplacer ce dernier par act/cut, interfacé à la GPAO Clipper grâce à un module co-développé par Clip Industrie et Alma. « Notre choix s’est porté vers la solution Alma, qui était tout à fait en phase avec notre stratégie consistant à systématiquement optimiser les flux, réduire les cycles de fabrication et maximiser les gains matière », explique Xavier Charriton, directeur de Ticem. 

Le logiciel act/cut a été installé en été 2013, pour un démarrage en production en septembre. Un post-processeur pour chacune des machines a été fourni, intégrant le pilotage des différents systèmes périphériques (chargement/déchargement, palettisation, évacuation). Trois licences sont en services, dont deux flottantes. Deux utilisateurs travaillent à temps plein sur le logiciel, suppléés quand cela est nécessaire par Fabrice Larrodé, le responsable Méthodes. Les fichiers pièces 2D proviennent de la CAO Solid Edge, avec laquelle sont développées les pièces 3D le plus souvent fournies par les clients.

 

Fluidifier la programmation et réduire les coûts matière

La mise en place du logiciel s’est accompagnée de plusieurs objectifs : améliorer le rendement matière grâce à l’imbrication et au regroupement de commandes clients, réduire le nombre de formats de tôles spéciaux pour faciliter le stockage et les flux dans l’atelier, programmer plus rapidement pour absorber les volumes de données en provenance de la GPAO… En parallèle, les méthodes de travail pour le lancement des fabrications ont été revues, grâce aux possibilités offertes par la liaison directe entre Clipper et act/cut.

Même si Ticem manque encore de recul et se considère encore en phase de démarrage avec le logiciel, le premier bilan est positif. En témoigne une affaire récente pour laquelle le besoin matière a été réduit de 63 tôles de format 2500 x 1250 à 56 tôles par rapport au précédent logiciel grâce à l’imbrication d’act/cut, soit un gain matière net de 11 %. Le lien direct avec la GPAO Clipper permet également des gains de temps et une meilleure gestion de la fabrication. « Toutes les données relatives aux commandes en cours et à la matière disponible sont connues dans la FAO, il n’y a pas de rupture, note Fabrice Larrodé. En retour, les données issues de la FAO relatives aux pièces découpées ou aux tôles consommées sont automatiquement réinjectées dans la GPAO. »

Combinée à Clipper, la solution Alma s’inscrit donc bien dans la stratégie d’optimisation des flux et de réduction des coûts mise en place par Ticem. Et l’expérience acquise durant ces premiers mois d’utilisation devrait permettre d’aller vers encore plus d’automatisme pour in fine pouvoir absorber une croissance de l’activité.

 

www.ticem.fr

Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales de Vente
Copyright © 2016 Alma | Tous droits réservés