Almacam : intégration CAO/ERP/GPAO

Almacam s’intègre nativement au système d’information du client pour des échanges de données sans rupture.

Les logiciels de programmation sont un maillon essentiel de la chaine numérique permettant de piloter les machines et d’optimiser la production dans l’atelier à partir des informations fournies par l’ERP, la GPAO et la CAO.

Ainsi les logiciels CFAO d’Alma communiquent étroitement avec les systèmes d’informations de l’entreprise : exploitation de données pour les lancements en fabrication ou la gestion de stocks (ERP, GPAO, devis tôlerie), récupération d’informations technologiques liées aux pièces à produire (CAO, GDT), transfert d’informations de production (MES), etc.

Cette nécessité d’intégration a été prise en compte dans la conception même de l’architecture de nos produits : Almacam est conçu comme un environnement ouvert dans lequel les échanges avec d’autres systèmes d’information sont gérés de façon native et adaptative. Les imports/exports de données sont partie intégrante du système et sont complétement adaptables en fonction des besoins et spécificités de nos clients.

Almacam : un environnement nativement adapté pour s’intégrer à tout système d’information

Almacam utilise un système d’évènements et de formules grâce auquel il est possible de greffer un programme spécifique sur chaque étape du processus (par exemple nommage spécifique des chutes ou export automatique sur clôture d’un placement).

Almacam exploite des API de haut niveau qui permettent l’import de pièces à produire, de tôles… et la gestion des impacts induits par les modifications d’éléments importés (par exemple identification native des placements impactés par une modification de pièce ou de pièce à produire).

Il est possible de créer des champs utilisateur de tout type (numérique, texte, liste, etc.), utiles pour transférer les informations d’un système à un autre, pouvant aussi servir de critère pour regrouper des pièces et/ou des tôles dans un ordre de lancement.

Almacam permet de lancer des tâches planifiées pour, par exemple, automatiser l’import de pièces à produire, évitant ainsi une action de l’utilisateur.

Il est possible d’attacher des pièces jointes sur les entités importées (par exemple certificat CCPU d’origine d’une tôle).

Une intégration complète à un processus automatisé

Les informations importées ou exportées, issues de ou à destination de divers systèmes d’information (ERP, CAO, GPAO, CRM, etc.) ne subissent aucune perte et aucune ressaisie n’est nécessaire.

L’import et l’export des informations se greffent dans le processus standard d’Almacam de façon transparente pour l’utilisateur.

Almacam peut même être utilisé comme une boîte noire en étant piloté de façon automatique par un ERP : celui-ci alimente Almacam en pièces à produire et tôles à utiliser, lui demande d’exécuter les tâches d’imbrication et de génération de fichier CN et d’exporter les résultats (pièces produites et tôles utilisées).

Une adaptabilité totale à l’organisation du client

Suivant l’organisation du client, Almacam s’interface avec les différents systèmes et joue un rôle central dans la communication entre tous les progiciels concernés.

Les modules connexes à Almacam (par exemple le devis ou la planification de l’activité de découpe) peuvent faire partie intégrante de la chaine numérique et le processus de communication sera adapté en conséquence.

L’import des commandes (pièces à produire) ou du stock peut être additif (c’est à dire uniquement en ajout dans la base de données Almacam) ou peut s’effectuer de façon synchronisée en gérant les modifications des éléments préalablement importés.

Il est possible de s’affranchir de la synchronisation du stock d’Almacam en utilisant directement le système de gestion de stock du client.

Il est possible d’utiliser des tôles par anticipation, même si les tôles n’ont pas encore été approvisionnées dans l’atelier.

Grâce à la notion de « contexte », les utilisateurs n’ont accès qu’aux pièces à produire, au stock, aux placements… relatifs au département ou au site de production qui les concerne.

Un échange de données complétement sécurisé

L’automatisation des échanges de données évite que les utilisateurs n’aient à déclencher les opérations d’import/export, prévenant ainsi tout risque d’erreur.

L’impact d’une modification d’information est automatiquement pris en compte (par exemple les placements impactés par une modification de pièce sont automatiquement signalés et visualisés car ils doivent impérativement être revalidés ou modifiés avant d’être envoyés à la coupe).

Il est possible de dédier un rôle « administrateur » pour contrôler les messages d’alerte éventuels lors des imports de pièces à produire ou de tôles (par exemple changement de matière d’une pièce à produire déjà placée dans une tôle d’épaisseur différente).

Intégration d'Almacam avec ERP et CAO
Intégration d'Almacam avec CRM, CAO, ERP et GPAO

Yann Crépeau – Chantiers de l’Atlantique

« En parallèle à la mise en place de notre nouvel ERP, nous souhaitions rationaliser nos processus d’imbrication et harmoniser nos outils de FAO. L’utilisation d’Alma comme unique logiciel de FAO Découpe nous a permis d’atteindre cet objectif. Cette solution a plusieurs avantages : simplification des échanges de données entre l’ERP et Alma, plus grande polyvalence des opérateurs, possibilité de transférer les ordres de fabrication d’un atelier à un autre, support et maintenance facilités. »

Contact

Produits complémentaires