Soudage robotisé

La programmation des robots de soudage à l’arc avec almaCAM Weld.

La programmation hors-ligne (PHL) des robots de soudage est une alternative avantageuse à la programmation par apprentissage. Mais mettre en place cette méthode de programmation ne s’improvise pas. Avec plus de 20 ans d’expérience dans le développement de logiciels de PHL, Alma propose une solution technique à haute valeur ajoutée et une méthodologie de déploiement éprouvée, essentielles à la réussite de votre projet.

Le procédé technologique

Les robots sont de plus en plus utilisés pour effectuer les opérations de soudage, notamment pour pallier le manque de soudeurs professionnels. Ces robots 6 axes peuvent être accompagnés de positionneurs ou des tables tournantes sur lesquels les pièces à souder sont montées. Une cellule peut intégrer plusieurs stations de travail, plusieurs robots travaillant ensemble.

Les domaines d’application du soudage robotisé sont nombreux : construction navale, industrie automobile, machinisme agricole, mobilier et charpente métallique, équipements du bâtiment, chaudronnerie, etc.

Malgré des investissements conséquents, les avantages du soudage robotisé sont multiples :

  • qualité et précision constante du soudage ;
  • productivité accrue ;
  • flexibilité de la production ;
  • automatisation des tâches pénibles ou périlleuses ;
  • palliatif au manque de soudeurs confirmés.

La programmation hors-ligne des robots de soudage à l’arc : une solution d’avenir

La PHL des robots de soudage est une alternative avantageuse à la programmation par apprentissage. Intégrer la PHL est donc de plus en plus courant chez les industriels, PMI comprises, qui peuvent facilement mesurer les avantages de cette solution :

  • maximisation de l’utilisation productive du robot grâce à la programmation en temps masqué ;
  • diminution du coût de la programmation ;
  • anticipation sur la programmation de la cellule et la validation de l’outillage ;
  • amélioration de la qualité de soudure ;
  • meilleures conditions de travail ;
  • sécurité accrue pour les opérateurs.

La souplesse offerte par la PHL est d’autant plus intéressante que les produits fabriqués sont variés, modulables ou soumis à de fréquentes adaptations, et que les séries à produire sont petites.

Implanter avec succès la PHL requiert tout de même certains préalables car cette approche a des répercussions sur l’ensemble du processus de conception et de fabrication. Ainsi, il est préférable de l’intégrer dès l’initialisation du projet de robotisation et de la mettre en route en même temps que la cellule robotisée. Il est important de se donner suffisamment de temps et de moyens humains pour intégrer le procédé robotisé et la PHL. Une formation approfondie des futurs utilisateurs du logiciel au système robotique est également à prévoir. Le facteur « motivation » n’est pas à négliger, ces utilisateurs devant le plus souvent s’approprier un outil totalement nouveau.

Enfin, la calibration mécanique de la cellule robotique et la calibration logicielle (mise à jour de la cellule virtuelle par rapport à la cellule réelle) sont deux étapes décisives pour la productivité de la PHL.

Les bénéfices de la solution de PHL d’Alma

Si les temps comparés de PHL et de programmation par apprentissage varient selon le type et la complexité des pièces à souder, on peut toutefois estimer que la PHL d’Alma almaCAM Weld est de 2 à 8 fois plus rapide que la programmation par apprentissage, et ce sans compter le temps gagné en n’immobilisant pas le robot.

Outre les bénéfices de la PHL cités plus haut, la solution Alma a plusieurs avantages. Elle permet :

  • de supprimer les retouches sur le robot grâce à une calibration logicielle précise, combinée à une calibration mécanique rigoureuse de la cellule et à l’utilisation du palpage ;
  • d’automatiser le processus de programmation grâce à des fonctions de duplication de programme entre assemblages similaires avec des dimensions différentes ;
  • de gagner en temps de programmation grâce a une interface ergonomique et des fonctions d’automatisation avancées ;
  • d’être adaptée à toutes les marques de robots et à toutes les configurations de soudage à l’arc robotisé.

En outre avec Alma, la calibration, la mise en route, la formation et le support sont réalisés par une équipe très expérimentée et dévouée à ses clients.

Robots pilotés

  • ABB
  • IGM
  • Panasonic
  • Cloos
  • Kawazaki
  • Reis
  • Fanuc
  • Kuka
  • Staubli
  • Hyundai
  • OTC
  • Yaskawa/Motoman

Témoignage

« Je suis convaincu que le soudage robotisé a de l’avenir. C’est aujourd’hui qu’il faut prendre le train en marche, car si on ne bascule pas aujourd’hui vers la robotique, on aura disparu dans 5 ans…
Plus les pièces sont complexes, plus le recours à la PHL est nécessaire. Et pour obtenir de la flexibilité en soudage robotisé, c’est indispensable. Avec le logiciel Alma, la programmation est facile et rapide, elle représente environ une heure par programme alors que sur le robot il faudrait une journée, sans compter le temps d’immobilisation du robot. »

Nicolas Froment, gérant de MétalFormage

Cas client :