Pourquoi la programmation hors-ligne est indispensable dans un projet de soudage robotisé ?

Pourquoi la programmation hors-ligne est indispensable dans un projet de soudage robotisé ?

Publié le 06/05/2021

Si vous avez actuellement un projet d’investissement dans une cellule de soudage robotisé, vous pouvez vous poser la question de l’intérêt d’investir conjointement dans un logiciel de programmation hors-ligne (PHL) pour piloter votre nouveau robot. La PHL, qui permet de programmer graphiquement un robot à partir d’une scène virtuelle et de simuler ses mouvements, est plus qu’une alternative à la programmation classique par apprentissage. Cette solution présente de nombreux avantages qui la rendent même incontournable.

1- L’installation robotisée est plus productive grâce à la PHL

  • Programmer des robots avec un logiciel de PHL peut être jusqu’à 10 fois plus rapide que la programmation par apprentissage.
  • La programmation en temps masqué n’immobilise pas le robot qui peut continuer de produire, le temps productif du robot étant ainsi maximisé.
  • Les opérations de palpage, de soudage en multi-passes ou la programmation multi-robots sont facilitées avec la PHL.
  • Si le nombre de programmes à réaliser est important, le retour sur investissement de la PHL peut être de l’ordre d’un an.
  • En outre, avec la PHL un soudeur peut programmer plusieurs robots de soudage et pallier les difficultés de recrutement sur un métier technique en tension.

2- La PHL permet d’anticiper sur la production

  • Les fonctions de simulation réaliste permettent de s’assurer de la « soudabilité » des pièces sur le robot.
  • Les outillages conçus en CAO sont validés avant d’être produits.
  • La programmation des ensembles à souder et des outillages peut s’effectuer dès la conception de ceux-ci, sans attendre leur arrivée dans l’atelier.
  • En permettant d’estimer les temps de cycle du robot, la PHL contribue à une meilleure organisation de la production.

3- La production de petites séries devient possible

  • Les fonctions de duplication, de symétrie et de clonage permettent une adaptation du programme à des assemblages de pièces semblables. Ainsi les produits d’une même gamme sont rapidement programmés.
  • Les temps de programmation étant réduits et le robot n’étant pas immobilisé pour la programmation, la PHL amène plus de réactivité et de flexibilité dans la production. Il devient rentable de souder des petites séries.

4- La qualité de soudure est améliorée

  • Avec la PHL, les angles de soudure sont optimisés par le logiciel pour garantir une pénétration maximale.
  • Les joints des soudures en multi-passes sont répétables et respectent les Qualification de Mode Opératoire de Soudage (QMOS).

5- La sécurité du programmeur/soudeur est assurée

  • La programmation par apprentissage sur des ensembles de grande dimension peut être périlleuse quand l’opérateur doit monter à la hauteur des pièces qui peuvent atteindre 2 m de hauteur.
  • Les temps importants passés à programmer par apprentissage près du robot dans des conditions difficiles augmentent le risque d’erreur humaine.
  • Plutôt que de programmer à la console dans l’environnement bruyant et dangereux d’un atelier, la programmation hors-ligne s’effectue beaucoup plus confortablement depuis le Bureau des Méthodes.

 

Alors, prêts à opter pour la PHL ? Dans un prochain article, nous détaillerons les conditions de la réussite dans la mise en place d’un projet de programmation hors-ligne de robots de soudage.